rendre à Goethe ce qui est à Goethe...

Publié le par Frédéric Vanpoulle

une erreur apparemment : on attribuerait  à tort à Goethe ce qui viendrait de W.H.Murray....

« L’expédition écossaise dans l’Himalaya »

W.H. Murray
The Scottish Himalayan Expedition, J.M. Dent & Sons LTD, 1951)




Jusqu’au moment où l’on s’engage, il n’y a qu’hésitation,
Occasion de revenir en arrière et inefficacité.

Une vérité fondamentale préside à toute
Initiative et à tout acte créateur,
Dont la connaissance a fait avorter
Des idées innombrables et des projets fabuleux.

C’est qu’à l’instant-même où l’on s’engage pour de bon,
La Providence se met en marche à son tour.
Toutes sortes de circonstances favorables se produisent
Qui, autrement, ne se seraient jamais manifestées.

La décision engendre un courant d’évènements
Qui suscite sur son passage une variété d’incidents
Imprévus et bénéfiques, de rencontres et de soutiens
Matériels dont personne n’aurait osé rêver.


J’accorde à ce vers de Goethe
Le plus profond respect :

« Quoi que ce soit que tu te dises capable de faire,
ou que tes rêves te disent capable de faire,
entreprends-le.
L’audace porte en elle génie, pouvoir et magie ».

--------

Commenter cet article