une bonne intro à la biodynamie

Publié le par Frédéric Vanpoulle

Un bon article que je recommande, moi qui a pratiqué la biodynamie depuis 1992, même si mes pratiques de 2009 n'en sont plus exactement, mais tellement dans l'esprit de cette biodynamie;C'est un interviiew de Jean-Michel Florin, directeur du mouvement de culture biodynamque, basé à Colmar.
(sources en fin d'article)
Frédéric

La bio-dynamie pour comprendre la nature profonde du vivant
 

Le bio fait son chemin dans les mentalités. Il est maintenant possible d'en acheter partout, même à la supérette du quartier. Le label AB est installé dans notre garde-manger et a bien l'intention d'y rester. Pour pousser encore plus loin la démarche pour une alimentation saine sur une planète saine, l'agriculture bio-dynamique, moins connue que l'agriculture biologique, mérite toute notre attention. Victime d'une mauvaise presse en France, ce mode de production agricole est pourtant totalement en phase avec les préoccupations actuelles qui agitent notre planète. La bio-dynamie apporte des réponses pérennes et efficaces contre l'appauvrissement des sols et pour la compréhension profonde du monde vivant.
 
Aujourd'hui, 300 fermes en France sont certifiées en bio-dynamie. Ce qui est très peu comparé au 1800 fermes  allemandes qui appliquent ces méthodes.

Pour en savoir plus sur ce sujet, nous avons rencontré Jean-Michel Florin, coordinateur du Mouvement de Culture Bio-Dynamique qui accompagne les agriculteurs  dans leur installation ou leur transition en bio-dynamie.

En quelques phrases, expliquez-nous les principes fondamentaux de la bio-dynamie.

L'on peut prendre le mot "bio-dynamie" pour expliquer le concept. "Bio" comme biologique est le fait de respecter le vivant. Concrètement, nous utilisons aucune substance de synthèse et aucun OGM. Nous tentons de comprendre le vivant dans sa nature profonde. Par exemple, nous nous posons la question "Qu'est-ce qu'une vache?". Au lieu de dire une vache c'est une machine à produire dont je coupe les cornes et j'enlève tout ce qui me dérange, nous essayons de comprendre ce qui lui fait du bien afin de respecter son intégrité.

En parallèle, l'adjectif "dynamique" signifie que nous utilisons de faible quantités de substances naturelles pour stimuler la bonne santé du sol, des plantes et des animaux. L'objectif n'est pas de traiter des maladies, bien que nous soyons parfois obligés de le faire, mais d'avoir le sol le plus sain possible afin de cultiver des plantes saines qui nourriront des animaux sains.

Nous attachons une grande importance à la fertilisation du sol que nous faisons avec du fumier - l'or du paysan -, les restes de végétaux et des extraits de plantes (pissenlit, camomille, ortie). C'est une sorte de remède universel pour le sol qui prévient l'apparition des maladies. Les plantes qui sont médicinales pour l'Homme le sont aussi pour la terre. 

Qui est à l'origine de la bio-dynamie?

L'agriculture bio-dynamique a été créée en 1924 par Rudolf Steiner. Déjà connu pour sa vision particulière de l'Homme et de la Nature, ce sont les grands propriétaires terriens de l'Allemagne qui lui ont demandé de développer une nouvelle méthode d'agriculture qui répondrait efficacement aux problèmes des maladies récurrentes des plantes et des animaux. C'est ainsi qu'il proposa un cycle de conférences dans lequel il a entre autre prédit l'apparition de la vache folle, si les méthodes de culture ne changeaient pas radicalement. Emballés par ses propositions, les grands propriétaires terriens ont tout de suite appliqué la bio-dynamie sur de grandes surfaces exploitées jusqu'alors de manière intensive, standardisée et mécanisée.

Quelles sont les différences entre l'agriculture biologique et l'agriculture bio-dynamique?

Une étude scientifique suisse de 25 ans a démontré que la différence majeure est au niveau du sol. La couche de terre fertile est plus importante sur une surface cultivée en bio-dynamie. Les plantes cultivées sont également plus résistantes aux maladies, aux aléas climatiques et ont plus d'arômes. Nous pouvons dire que l'agriculture conventionnelle tue la vie dans le sol, que le bio la maintient et que la bio-dynamie l'active.

Au niveau des aliments bruts, non transformés, les analyses ne montrent pas de différences notoires quant à la quantité de nutriments. Les différences qui sont souvent rapportées sont aromatiques. Dans les vins par exemple, certains œnologues disent que les vins bio-dynamiques ont des bouquets beaucoup plus riches.

Enfin, les aliments issus de la bio-dynamie se conservent plus longtemps que ceux labellisés bio.

Quelle est la part de spiritualité dans les méthodes de l'agriculture bio-dynamique?

C'est clair qu'il y un lien avec la spiritualité. Tout le problème est de savoir ce que l'on appelle spiritualité. La bio-dynamie n'est pas un courant religieux. L'un des séminaires du cycle de conférences de Rudolf Steiner s'intitulait "Fondements spirituels de la bio-dynamie".

Personnellement, je le comprends comme la volonté de comprendre l'esprit de chaque chose. La bio-dynamie ne s'en tient pas à l'aspect mécanique de la plante, comme si elle était un objet. Elle cherche à comprendre l'esprit de la plante, c'est-à-dire sa nature intérieure et sa réalité profonde.

Les agriculteurs bio-dynamiques ne font pas de la méditation transcendentale en attendant que ça pousse! Cependant, ils vont au-delà de la simple compréhension matérielle des plantes et des animaux. La science moderne se limite à ce qui est montrable et mesurable. La bio-dynamie tente de comprendre la partie invisible du vivant.

En bio-dynamie, le calendrier des semis prend également en compte la position de astres. Expliquez-nous pourquoi.

Le soleil agit sur les plantes, alors pourquoi pas la lune? La lune agit sur les marées. C'est logique qu'elle agisse aussi sur les plantes qui sont remplies d'eau! Des essais scientifiques systématiques sont fait depuis une cinquantaine d'années sur ce sujet et ont confirmé l'influence des astres sur l'ensemble du vivant.

Pourquoi les pouvoirs publics font la sourde oreille face à votre discours?

La bio-dynamie est souvent mal présentée et liée à tort à des courants intégristes. Les pouvoirs publics français ne sont pas toujours au courant de la recherche scientifique derrière la bio-dynamie.

D'autre part, le poids des lobby en France est énorme et ce depuis très longtemps. Déjà à l'époque, Steiner était espionné par un industriel de la chimie qui collaborait avec les nazis, car il craignait une concurrence.

Aujourd'hui, je ne crois pas que la bio-dynamie soit une réelle concurrence,  mais chaque fois que l'on intervient pour parler de bio-dynamie dans des cadres publics, il y a systématiquement un contre-feu de la part des industries phytosanitaires. L'illustre exemple est l'interdiction récente du purin d'ortie comme engrais vert. Dans les journaux, on pouvait lire que le directeur de l'Union des Producteurs de Produits Phytosanitaires se réjouissait de cette nouvelle.

La bio-dynamie peut toutefois être menaçante pour les grandes entreprises dans le sens où nous donnons les outils aux paysans pour qu'ils se débrouillent seuls, sans être dépendants d'aucun produits de synthèse.
 
Frédérique Chartrand
 

_________________________________________________

Le site SOS-planete, base vivante : http://terresacree.org  
"Sauve la Terre!" Liste d'informations environnementales pour les amis de la Vraie Vie :
http://terresacree.org/googleensavoirplus.htm

Commenter cet article