Pour une (vraie) université du vivant

Publié le par Frédéric Vanpoulle

Création de l’Association Pour l’Emergence d’une Université du Vivant (PEUV)

Comment créer un espace de recherche et de développement qui permettrait à des acteurs de tous horizons de mettre en commun des compétences diverses pour promouvoir ensemble une nouvelle culture de respect du vivant ? C’est pour répondre à cette question qu’une association loi 1901, l’association Pour l’Emergence d’une Université du Vivant (PEUV), a été créée le 30 janvier 2009. Son objectif est de rassembler les acteurs et les moyens nécessaires à la création d’un réseau de recherche participative, autonome et « sans murs », provisoirement appelé « Université du vivant ».

Pour sortir du réductionnisme et peser sur l’orientation des connaissances
La relation de l’être humain au vivant est au cœur de la plupart des problèmes que rencontrent actuellement nos sociétés. La conception exclusivement réductionniste du vivant a des conséquences majeures : l’instrumentalisation du vivant, son industrialisation (biotechnologies et nanotechnologies) et sa privatisation par des multinationales de plus en plus énormes.  Les conséquences sont considérables : pollutions agricoles, perte de biodiversité, crise alimentaire, résurgence de projets eugénistes…
L’éducation, les secteurs de l’information et de la recherche sont de plus en plus asservis à cette logique et contribuent à la perpétuer. C’est donc sur ces activités qu’il faut agir pour soutenir le développement d’innovations pratiques et sociales pour le respect du vivant.

Face au réductionnisme dominant, il est maintenant indispensable de faire émerger de nouveaux paradigmes concernant la vie et les êtres vivants, de contribuer aux débats et questions éthiques sur les pratiques en jeu, et de soutenir les travaux de chercheurs (publics, privés, indépendants). Il faut pour cela fonder une identité culturelle et intellectuelle forte capable de représenter une vision respectueuse du vivant et de peser dans la vie sociale, économique et politique.  L’association PEUV lance donc un appel aux porteurs d’initiatives alternatives dans les domaines de l’agro-alimentaire, de la santé et de l’environnement à rejoindre ce projet et mettre en synergie la diversité de leurs compétences.

Pour une « Université du vivant »
Pour préparer la future « Université du vivant », il est prévu en 2009 et 2010 de :
- fédérer les personnes et structures intéressées par cette « Université »,
- organiser leurs rencontres pour définir ensemble le fonctionnement de cette « Université »,
- coordonner des séminaires pluridisciplinaires et participatifs sur différents thèmes.
Cette phase préparatoire aura pour objectif d’organiser un événement fondateur de cette « Université », prévu en 2011. Une fois l’ « Université » mise  en place, l’association 1901 sera dissoute.

Les membres fondateurs
Institut Technique de l’agriculture Biologique (ITAB), Institut Kepler, Mouvement de Culture Bio-Dynamique (MCBD), Syndicat d’Agriculture Bio-dynamique (SABD), Réseau Semences Paysannes, Nature & Progrès, Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques (FNAB), Biodiversité: Echanges et Diffusions d'Expériences (BEDE), et des acteurs individuels dont des chercheurs.
Présidente : Sylvie Pouteau (chercheuse INRA), Vice Président : Jean Michel Florin (coordinateur du Mouvement de Culture Bio-Dynamique), Trésorière : Véronique Chable (chercheuse INRA), Secrétaire : François Delmond (semencier artisanal bio, président de la commission Semences bio de l’ITAB)
 
Pour adhérer à PEUV :
Membres individuels actifs (droit de vote) : 20 €, Membres individuels sympathisants : 15 €, 
Personnes morales : 50 €,  Soutien : 100 € (ou plus)
Pour participer ou pour tout renseignement :
Contact : Pierre Dagallier (Président du MCBD), animateur de PEUV
Le Poirier – 71250  Donzy-le-National. Tel : 03 85 59 65 29
Courriel : pour.universiteduvivant@yahoo.fr

Publié dans forces de vie

Commenter cet article