le lait et le miel en arboriculture

Publié le par Frédéric Vanpoulle

j'essaie le lait cette année ...

Utilisation du lait ( article biodynamis mars 2009, dossier spécial vers de terre, vache et abeilles)
hors série n° 11, notes d e lecture
conseil d e Ulrich Dewald biodynamiste suisse

1) lait non dilué écrémé sur fruitier :
lait non dilué, écrémé
(une pulvérisation avant fleur, une après, puis 3 semaine plus tard
en juin si nécéssaire)
pour un arbre d e 2 m d e diamètre : 1 à 2 litre de lait ...
en jour feuille, avant le périgée d e la lune
surtout sur cox orange et arbres peu fertiles
(effet nourrissant, et sur tavelure et oïdium)
pendant 11 ans ce biodynamiste dit ne pas avoir eu besoin ni
d'insecticide, ni de fongicide...

2) lait-miel dilué
9 litre eau, 1 litre lait frais ( pas uht),15 g de miel
dissoudre le miel dans de l'eau tiède, dynamiser 20 mn,
pulvériser à gouttes moyennes

plus de sétail dans ce dossier. Cela me tente de travailler avec cela

Publié dans sols - agricultures

Commenter cet article

Visart Eléonore 20/04/2009 09:37

Pourquoi faire se reproduire des vaches puisque de toute façon, et que ce soit pour n'importe quel usage, il faudra un jour les mener à l'abattoir? Où alors vous prenez des vaches, les garder jusqu'à leur mort naturelle et après? Nous ne devrions exploiter aucun animal! Ni pour la viande, ni pour les produits laitiers, ni pour le cuir...ni pour les faire travailler le terrain, ni évidemment surtout pour la viviection, ni pour aucun spectacle...

Eléonore Visart 19/04/2009 22:32

Donc vous projetez d'avoir un troupeau! Et si vos vaches vous donnent beaucoup de mâles, qu'allez-vous faire? Les vendre sans doute et ils seront tués pour la viande...
Avoir un troupeau de vaches pour nourrir les plantes! Un troupeau, il faut le nourrir, vous avez assez de prairie et en hiver que lui quel va être son aliment en plus du foin? Vous avez assez de terre pour nourrir un troupeau, même en hiver? Vous voulez limiter le troupeau mais tôt ce ne sera pas toujours possible...sans reproduction pas de lait.

Frédéric Vanpoulle 20/04/2009 08:17


vous ne voulez pas comprendre ceci : je ne veux pas de lait. je veux la présence bénéfique des vaches, le fait  qu'elles broutent, qu'elles fertilisent ( de la meilleure manière) les sols,
qu'elles transmettent des forces cosmiques ( et celles du Moi dirait Steiner). Le s vaches ont leur place sur terre - je ne comprend pas vous êtes végétarienne par amour des animaux et vous voulez
ne leur laisser aucune place ? - notamment dans des endroits où le s cultures sont difficiles . Elle peuvent utiliser de l'herbe que nous sommes bien incapables de manger, tout en fertilisant ces
terres et d'autres pour par exemple produire des légumes et des fruits.
J'aurait un très petit troupeau...Et je vise un "organisme agricole autonome", où animaux, végétaux, bois, haies, cultures s'équilibrent  et sont en fait le s organes d'un organisme...

Et vous n'avez toujours pas vu que je n'ai toujours pas utilisé de lait pour mes arbres : apparemment ce n'est pas nécéssaire dans mon cas ( à part 10 cl pour 4 ha, une fois !)

Je trouve que beaucoup de végétariens ont une vision ausi matérialiste du vivant  que les "carnivores", en seulement plus sentimentaliste. C'est aussi  cette vision matérialiste  qui
nous mène dans le mur, dans les guerres....


Eléonore Visart 18/04/2009 14:06

Merci pour votre réponse...moi j'ai renoncé à tout produit laitier et donc également au fromage, je ne veux pas voler ce lait qui ne m'est pas destiné. Vous avez achetez deux vaches allaitantes! Que ferez-vous lorsque le lait se tarira? Il ne faut pas croire que les vaches continuent à donner du lait jusqu'à la fin de leur vie, pour avoir du lait il faudra en acheter d'autres ou encore et encore les faire reproduire...c'est vraiment les exploitées alors qu'elles ne devraient pas être nées! En plus vous ne pourrez pas déterminer le sexe du petit qu'attendra votre cache et si elle a un ou des veaux, qu'allez-vous en faire? Je suis passée par là avec des chèvres, je sais de quoi je parle et en plus j'ai été mariée 33 ans avec un fils de fermier et j'habite en commune rurale...

Frédéric Vanpoulle 19/04/2009 22:10


re bonjour,
J'ai bien dit : des vaches allaitantes qui allaitent leur veau, je n'ai pas besoin de lait.
Et pourquoi dire "elles ne devraient pas être nées" ?
 Sinon, je ne pense pas avoir de taureau, et une fois la taille du troupeau adéquat, je limiterait la reproduction. j e peux vendre des animaux à d'autres qui veulent entretenir des terrains
et non les manger...
Sinon, j'ai l'impression qu'on a besoin de revoir nos conceptions sur la vie et la mort ( qui n'en ai pas une), et sur le "dharma" des vaches. Est-ce que ces animaux auront une place sur terre si
personne n'en mange ? J'espère que oui, c'est ce que je fais...même si il y aura parfois des questions délicates sur le devenir des veaux.


Eléonore Visart 17/04/2009 20:03

Du lait destiné au veau versé sur les plantes? Moi cette idée me choque! J'ai été végétarienne plus de 30, j'ai commencé en 1972. Depuis quelques années je suis végétalienne par respect et amour des animaux aussi je ne puis qu'être choquée que l'on prenne le lait destiné au veau pour arroser des plantes! Pour les petits des humains déjà je n'approuve pas, mais si en plus on le déverse dans la nature ça c'est trop fort!

Frédéric Vanpoulle 18/04/2009 12:58


une vache produit 4 fois plus que le nécéssaire  pour son veau...La nature, comme devrait l'être l'humain, est dans le don et le service : l'amour de la vache va en fait plus loin que son
veau...Si la vache est sacré dans certain pays, ce n'est pas par hasard : je vous fais tout de même remarquer que le shindous mangent des produits laitiers
Quand à en donner - et non "déverser" à de s plantes, plutôt que mettre du souffre ( même en bio), de la bouillie bordelaise (ou poire des fongicides chimiques d e synthèse) : je crois que c'est
très raisonnable...Merci de regarder ce que vous mangez quand vous mangez de s fruits,
pas bio ou même bio.
Ceci dit, je suis végétarien - je mange du fromage-, e t je n'ai pas utilisé le lait : mon travail avec les "intelligences de la natures" cf article dans ce blog me donseille d'utiliser autre chose
: des fleurs d e Bach, plus exactement les essences de Perelandra.
Par ailleurs je viens de'acheter 3 vaches allaitantes ( donc têtées par leur veau et non traites)
qui ne seront jamais mangées...
Cordialement