La lumière retrouvée : la force d'une histoire vraie

Publié le par Frédéric Vanpoulle

J'ai envie de vous parler d'une biographie que j'ai lu trois fois, qui , à chaque fois , m'a influencée et emportée fortement, et que j'ai recommandée à de nombreux amis :
"la lumière fut" de Jacques Lusseran, aux éditions Triades.
Le titre juste serait plutôt "La lumière retrouvée", car c'est l'histoire d'un jeune garçon qui devient aveugle...mais qui en même temps découvre et conquiert une nouvelle lumière et des nouveaux sens.
Ce genre de livre qui vous réconcilie avec l'humanité et avec la vie, et vous fait rêver d'être de la même trempe de résistant...

Jacques , malgré ou grâce à son handicap,  est devenu un authentique résistant de la guerre 39 45, s'est retrouvé membre du comité directeur d'une des trois plus grande revue résistante clandestine. Il a même survécu étonnamment aux camps de travail...Tout cela en commençant  à 16 ans... Je vous raconte un peu plus.

la jeunesse
Un dimanche en campagne, Jacques se met à pleurer et répond à sa mère qui le questionne : je ne verrai plus la campagne. Drôle de prémonition : dans les 15 jours suivant, un accident banal, une bousculade fait que ses lunettes sont écrasées sur ses yeux. Une premier oeil perd définitivement la vue, pour le deuxième , il faut un autre accident supplémentaire pour "finir le travail totalement"...
Autour de 12 ans, voici notre jeune aveugle totalement
Mais il découvre vite des cadeaux de la vie : il perçoit de la lumière ( pas par ses yeux) et il peut même s'en "nourrir", s'y ressourcer. Il découvre et développe sa capacité à percevoir en couleurs et en sons plein de choses : la musique , les êtres, les gens, les textes...  sont colorés et musicaux. Les couleurs ont souvent un lien avec les sentiments et la "moralité" des gens ...Il perçoit les obstacles...
Il a la chance d'avoir une famille qui le soutient à fond et lui permet de suivre une scolarité normale, en tapant sur une machine les cours. Un très bon ami est inséparable et l'aide à faire certaines choses encore difficiles...
et voilà notre Jacques qui est en première, brillant élève, avec une bande de copains et admirateurs, en 1940...

le début de la guerre
Les nouvelles de répressions, les mensonges....fait qu'il tombe malade et en ressort totalement décidé à agir...Il est tout étonné que plein de copains n'attendent que lui. Voilà le premier réseau de diffusion de 50 jeunes mis sur pied. Les précautions se prennent petit à petits. Petit à petit,  ils arrivent à distribuer une feuille de chou, de manière très  efficace,
et  même dans le métro au vu et au su de tous. Jacques coordonne tout cela !
Ils participent même à l'évacuation d'aviateurs anglais...
Enfin  un grand cap est passé : ils avaient un bon réseau de  diffusion, ils ont établi la jonction avec une vrai équipe d'adultes, avec une vrai journal de résistance, des moyens , une organisation...Les jeunes sont testés, Jacques annonce les nombres de journaux qu'ils peuvent diffuser en quasiment multipliant le nombre par 10 à chaque fois...
Jacques intègre le comité directeur, la diffusion est en 100 aine de milliers d'exemplaires , jusqu'au million ! c'est carrément du sérieux et du très dangereux.

l'âme et l'esprit de la résistance
L'aventure que raconte Jacques Lusseyran est extra-ordinaire, dans la créativité, l'engagement des uns et des autres. Il décrit comment l'âme de la résistance souffle littéralement, qu'ils ont les idées au même moment, ou que ce dont ils ont besoins arrivent. Par exemple, Jacques doit trouver d'urgence un nouveau local pour l'imprimerie ( surveillée) qu'il faut déménager le soir même.....Jacques  rencontre un nouveau résistant qui a la solution , dans un hopital psychiatrique...Jacques commente avec humour : les copains commencent à être trop habitués aux miracles , ils n'y font plus attention !
Jacques est en même temps en école préparatoire,(hypokhagne) , il mène tout de front. Il dors 3 heures par nuit, et se nourrit de la source lumineuse qu'il a découverte...10 ans plus tard, d'ailleurs, il se demandera où il trouvait cette énergie.
Une nuit il rêve qu'il va mourrir, 'il s'y prépare prèsque content, fait ses adieux...la fin du rêve dit grosso modo : tu n'as pas peur d e mourrir, donc  tu ne mourra pas...
Jacques , de par ses dons personnels, est souvent chargé de recruter ou refuser des candidats à la résistance.
il excelle, mais un jour c'est l'erreur : il introduit un traitre...Il n'identifie pas le sens de cette aura, de cette ligne noir autour...

La déportation
Jacques est déporté. Il raconte aussi comme la peur, les rumeurs sont contagieuses dans le camp, comment certains peuvent mourrir d'informations inquiétantes. Je résume, mais c'est encore un moment très fort du livre.
Il est même surnommé le miraculé, "celui qui est revenu de l'infirmerie" ( en fait le mouroir). Un jour, il est gravement malade, un co-déporté lui souffle à l'oreille : "prépares toi à mourir". Lui rit, sûr que non. Il sent tous ses organes qui se déglinguent...mais surtout il a réussi à se reconnecter à sa source de lumière : il dit carrément qu'il la tète... Il revient plus tard de cette "infirmerie" debout...
Son intuition phénomènale lui permettra aussi d'être dans la moitié du camp qui survécut,  libéré in extrémis par les alliés.

Jacques après la guerre sera obligé de s'expatrier aux Usa comme professeur de littérature, une loi pétainiste interdisant aux aveugles d'être fonctionnaire... il en souffrit beaucoup.

Je ne sais pas si ce livre est encore édité.

Commenter cet article

Jean-Pierre MATHIAS 14/12/2008 13:55

Frédéric, merci pour cette fiche enrichissante ...comme les autres !
Oui ce bouquin a été réédité, et on peut trouver des neufs et occasions à divers prix par ici : http://www.priceminister.com/navigation/se/category/search_books/kw/jacques+lusseyran
Pour prolonger, il peut être intéressant de parcourir cette fiche "Comment les sourds ont vécu la seconde guerre mondiale" (où il est également question de Jacques Lusseyran), à cette adresse : http://www.unapeda.asso.fr/article.php3?id_article=462
Voir aussi la petite fiche wikipédia par exemple : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Lusseyran